fbpx

Comprendre le triangle d’exposition

Image illustrant l'article "Comprendre le triangle d'exposition" - Apprendre la photo avec le blog La Photo clic par clic

L’un des premiers sujets à aborder en photographie est le triangle d’exposition. Composé de trois paramètres, il détermine l’exposition d’une image, c’est-à-dire sa luminosité. Il faut donc trouver un équilibre entre ces variantes pour obtenir le résultat attendu ET une luminosité équilibrée.

Si tu lis cet article c’est sans doute que tu débutes en photographie, ou que tu te poses encore des questions sur les bases. Je te comprends, moi-même j’ai mis du temps à comprendre le triangle d’exposition et à intégrer ses réglages… Photo surexposée ou sous-exposée, photo floue à cause du mouvement ou de la mise au point…

Ce que je peux te dire c’est qu’une fois que ces trois réglages sont intégrés dans tes habitudes, tout devient automatique. Et je ne parle pas du mode de prise de vue automatique, car le but de cet article est bien de t’aider à sortir définitivement (YOUPI !) de ce mode.

 Qu’est-ce que le triangle d’exposition ? 

On parle de triangle parce qu’il y a trois paramètres à prendre en compte. Chaque paramètre a un impact sur la luminosité : quand on change un réglage cela éclaircit ou assombrit la photo. Et ces variantes ont aussi leurs propres spécificités et inconvénients à prendre en compte.

On parle d’exposition parce que c’est trois paramètres permettent de créer un équilibre dans la luminosité présente dans ta photo. Par définition, l’exposition est la quantité de lumière perçue par le capteur de l’appareil photo. Plus il y a de lumière, plus ta photo est lumineuse et tire vers le blanc. Moins il y a de lumière, plus ta photo est sombre et tire vers le noir.

New York, photo sous-exposée - Comprendre le triangle d'exposition

Photo sous-exposée

New York, photo correctement exposée - Comprendre le triangle d'exposition

Exposition correcte

New York, photo surexposée - Comprendre le triangle d'exposition

Photo surexposée

 Comment réussir son exposition ? 

Quand une photo est correctement exposée, la luminosité est équilibrée. Il y a autant de détails dans les ombres que dans les hautes lumières. Cela signifie que la photo n’est ni surexposée (trop lumineuse), ni sous-exposée (trop sombre). Pour vérifier l’exposition de ta photo, tu peux utiliser l’histogramme intégré à ton appareil, ou celui des logiciels de retouche photo.

Attention, ici on parle d’une exposition correcte. Il se peut que volontairement tu préfères une ambiance très sombre ou très lumineuse. Par exemple sur la photo ci-dessous, j’ai favorisé un environnement sombre (comme souvent). Ma photo est sous-exposée, particulièrement au niveau des ombres.

Cave de roche en Islande, photo sous-exposée - Comprendre le triangle d'exposition

 Quelles sont les caractéristiques du triangle d’exposition ? 

Pour régler son exposition, on utile trois paramètres :

  • La sensibilité ISO
  • L’ouverture du diaphragme
  • La vitesse d’obturation

Ces trois réglages indiquent à l’appareil quelle quantité de lumière doit être prise en compte. Je te les détaille à l’écrit juste en-dessous, et tu peux également comprendre le triangle d’exposition en vidéo. J’ai mis mon plus beau pyjama pour l’occasion !

1. LA SENSIBILITÉ ISO

La sensibilité ISO est la sensibilité du capteur de ton appareil à la lumière. Plus tu montes les ISO, plus ta photo est lumineuse.

Imagine que tu es dans ta chambre, tu dors fenêtres et volets ouverts pour profiter de la fraîcheur de la nuit en plein été. Lorsque le soleil se lève, il passe l’horizon pour aller de plus en plus haut dans le ciel. La position du soleil est sa montée en ISO. Plus le soleil est haut, plus la lumière entre dans ta chambre.

GIF imagé représentant la sensibilité ISO du capteur d'un appareil photo- Comprendre le triangle d'exposition

C’est à toi de demander à ton appareil d’être plus ou moins sensible à la lumière en fonction de l’environnement dans lequel tu es.
→ Si tu es à la plage à faire bronzer tes orteils, tu lui demanderas de capter peu de lumière puisque l’environnement est déjà très lumineux.
→ Si tu retournes sur la plage le soir même pour faire une balade au clair de lune avec ta mamie, tu lui demanderas de capter un maximum de lumière puisque l’environnement sera très sombre.
→ Et si le lendemain tu pars à la pêche sous un ciel nuageux, tu lui demanderas de trouver un juste milieu pour photographier ta première prise de l’été !

Oui… J’ai envie de vacances je l’avoue. Pas toi ?

2. L’OUVERTURE DU DIAPHRAGME

D’abord qu’est-ce qu’un diaphragme ? C’est le petit volet qui laisse entrer la lumière pour atteindre le capteur. Tu peux modifier le diamètre du diaphragme pour qu’il soit plus ou moins large, c’est ce qu’on appelle l’ouverture !

Le diaphragme c’est comme tes volets de fenêtre, on les ouvre ou on les ferme pour laisser entrer la lumière. S’ils sont entrouverts, peu de lumière entre dans la pièce. Inversement s’ils sont totalement ouverts, un maximum de lumière entre dans la pièce.

GIF imagé représentant l'ouverture du diaphragme de l'objectif d'un appareil photo - Comprendre le triangle d'exposition

Imagine que tu rentres de ta super soirée plage avec mamie à 3h du matin. Et tu cherches ton pyjama ! Tu vas ouvrir les volets en très grand pour que la lumière de la lune éclaire ta chambre et que tu puisses voir au mieux.

Maintenant imagine que tu rentres d’une soirée plage avec les copains à 7 h du matin et que tu cherches ton pyjama. Tu n’ouvres tes volets qu’un tout petit peu pour que la lumière du jour s’infiltre sans t’éblouir. Parce que oui… c’était quand même une sacrée soirée plage et trop de lumière ça fait mal.

Voilà tu as compris ! Plus tu ouvres, plus la lumière entre, donc plus ta photo est lumineuse. Plus tu fermes, moins la lumière s’infiltre et moins ta photo est lumineuse.

3. LA VITESSE D’OBTURATION

Entre le diaphragme et le capteur, il y a l’obturateur.  C’est comme des rideaux qui s’ouvrent et se ferment pour laisser entrer la lumière qui passe dans le diaphragme et va jusqu’au capteur. La vitesse d’obturation est la vitesse à laquelle s’ouvrent et se ferment ces rideaux lorsque tu appuies sur le déclencheur.

Parfois en été, tu laisses la fenêtre et les volets ouverts pour avoir un peu d’air frais, mais tu fermes les rideaux pour que ta chambre soit dans l’ombre. Si tu reviens de ta soirée plage avec les copains à 7 h du matin, il est fort probable que tu sois exténué. Tu mets donc plus de temps à fermer tes rideaux pour te coucher, et tu es ébloui. Par contre si tu fais une soirée plateau repas et marathon de films avec mamie, tu es beaucoup plus éveillé en allant te coucher et tu fermes tes volets bien plus vite. Tu es donc moins exposé à la lumière et moins ébloui.

GIF imagé représentant la vitesse d'obturation d'un appareil photo - Comprendre le triangle d'exposition

Plus la vitesse est lente, plus les rideaux se ferment lentement, plus la lumière entre. Le temps d’exposition à la lumière, appelé aussi temps de pose, est alors plus long.

Plus la vitesse est rapide, plus les rideaux se ferment rapidement, moins la lumière entre. Le temps de pose est alors plus court.

 Le triangle d’exposition en résumé 

Pour conclure, si tu augmentes les ISO, l’ouverture, ou le temps de pause, ta photo sera plus claire.
Si tu diminues les ISO, l’ouverture, ou le temps de pose, ta photo sera plus foncée.

Il est important de savoir que ces trois paramètres ont une influence sur la luminosité, mais ils ont aussi d’autres effets qui sont importants pour t’aider à mettre en évidence ce que tu souhaites raconter dans ta photo. L’essentiel aujourd’hui est que tu comprennes le triangle d’exposition. Je te parlerai plus en détail de chaque paramètre en publiant un article sur chacun.

Maîtriser les trois paramètres du triangle d’exposition te permettra de sortir du mode automatique pour maîtriser le mode manuel. Sache qu’il existe également d’autres modes qui te permettent de régler un ou deux paramètres laissant le reste s’ajuster automatiquement. Nous en reparlerons également mais je te conseille de maîtriser le mode manuel avant tout ! C’est en maîtrisant au maximum ton appareil que tu deviendras un meilleur photographe car tu laisseras alors plus de place à la créativité !

Et surtout une fois que tu les maîtrises, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !

Maintenant que tu sais tout sur le triangle d’exposition, je te propose de découvrir plus en détail :

Chaque paramètre agit sur la luminosité, mais a aussi des caractéristiques très importantes qui lui sont propres !

La Photo clic par clic : de la technique à la pratique !

Tu as une question ? Tu peux la poser en commentaire sous l’article, je serais ravie d’y répondre !
N’hésite pas à partager d’autres idées de sujets que tu aimerais évoquer, et dis moi si tu as trouvé cet article utile.

C’est à ton tour de jouer ! Si tu souhaites t’exercer, partager, échanger… je serais heureuse de venir voir ton travail.
> Poste ton avant/après en créant une publication sur la page Facebook
> Ou poste ton avant/après et identifie moi sur Instagram

On se retrouve très vite pour apprendre la photo clic par clic !
Aurore

Shares

Commentaires

Pin It on Pinterest

Shares